Rétinopathie diabétique

retinopathie diabetiqueLes personnes diabétiques ont deux à cinq fois plus de risque de développer des maladies oculaires.

La rétinopathie diabétique regroupe l’ensemble des maladies de la rétine dues à la détérioration des vaisseaux rétiniens par le diabète. Chez les personnes souffrant de diabète, l’augmentation du taux de sucre dans le sang (glycémie) et ses fortes variations endommagent les petits vaisseaux de la rétine (capillaires rétiniens). 

La rétinopathie diabétique peut affecter gravement la vue si elle est négligée. En l’absence de traitement, elle peut provoquer une diminution importante de la vision, voire même la cécité.

Diagnostic

La baisse de l’acuité visuelle est très tardive au cours de la rétinopathie diabétique et il n’est pas question de l’attendre pour débuter le traitement. 

Il est recommandé de réaliser un examen ophtalmologique systématique dès le diagnostic du diabète, puis une fois par an :

  • évaluation de l’acuité visuelle,
  • mesure de la pression intraoculaire,
  • évaluation de la transparence du cristallin,
  • fond d’œil (FO) après dilatation de la pupille,
  • angiographie rétinienne.

Causes

La prévalence globale de la rétinopathie diabétique est estimée à un tiers de patients avec type 1 et type 2 de diabète et chez une petite partie de ces patients, la vision est sérieusement endommagée.
Les principaux facteurs de risque de développement de la rétinopathie diabétique sont :

  • durée du diabète,
  • glycémie élevée,
  • hypertension artérielle.

Par conséquent, la première recommandation à un patient souffrant de rétinopathie diabétique est qu'il soit très discipliné et prenne bien soin de son état général, en suivant un régime, en contrôlant son poids et en suivant les indications fixées par le médecin.

Symptômes

La majorité des personnes atteintes de diabète n’ont pas de souci de vision dans la phase initiale. La rétinopathie diabétique n’entraîne aucun symptôme pendant la majeure partie de son évolution. 

Des tâches mobiles dans le champ visuel ou une baisse de vision importante sont souvent les signes d’une hémorragie des vaisseaux rétiniens. 

Une gêne de la vision centrale, des difficultés à la lecture, une diminution des contrastes, une vision déformée peuvent être des signes d’œdème maculaire.

Traitement

Au stade précoce de la rétinopathie diabétique, la prévention est essentielle et souvent suffisante pour empêcher sa progression. 

Aux stades avancés de la maladie et en présence d’un œdème maculaire, les traitements ont pour but de ralentir la maladie, d’éviter les complications et de préserver une acuité visuelle maximale.

Les traitements varient selon la forme de rétinopathie.

L’œdème maculaire diabétique est traité par des injections intraoculaires et parfois, dans une phase ultérieure, avec un traitement de laser (photocoagulation).

La rétinopathie diabétique proliférative est traitée au laser, et parfois par des injections intraoculaires supplémentaires ou par une chirurgie oculaire (vitrectomie).

Ces traitements ont pour le but de stabiliser la vision et d’essayer de regagner de l’acuité visuelle.

> Retour à la Chirurgie Ophtalmologique