IFSIP : Centre de formation DPC

L’Infirmerie Protestante - Centre de formation DPC

Logo OGDPCL’Institut de Formation et de Simulation de l'Infirmerie Protestante (IFSIP) propose aux professionnels de santé plusieurs formations dans l’année, afin de répondre à leur obligation de formation triennale DPC (Développement Professionnel Continu).

Ces formations s’adressent aux professionnels de santé dont : 

  • Infirmiers
  • Médecins généralistes et spécialistes    
  • Kinésithérapeutes
  • Pharmaciens

Institut de formation IP

Formation DPC et obligation triennale

Chaque professionnel de santé doit suivre un parcours de DPC (formation(s)) sur 3 ans.

L'Agence nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) met à disposition de l'ensemble des professionnels de santé un moteur de recherche réunissant les formations composant l'offre de DPC officielle et dispensées par des organismes ou structures de formation (associations, établissements de santé, universités, structures commerciales...) reconnues par l'Agence.

 

Formations 2021 à l’Infirmerie Protestante

  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Henri DAMON (gastroentérologue)
    Formation DPC n° 95042000004

    Intitulé formation : L’incontinence anale, quelles démarches diagnostiques cliniques et paracliniques pour les médecins généralistes ?

    Résumé et objectifs : L’incontinence anale se définit comme l’émission involontaire par l’anus de gaz et/ou de selles liquides et/ou solides. La prévalence de l’incontinence anale est estimée en France à 11 % dans une population de personnes de 45 ans et plus, vivant à domicile (soit deux millions de personnes) ; l’incontinence fécale (émission involontaire de selles liquides et/ou solides) est estimée à 6 %. L’incontinence anale est sous diagnostiquée.

    L’incontinence anale est une pathologie fréquente qu’il faut savoir dépister du fait d’une sous-déclaration des patients. Elle dégrade sévèrement la qualité de vie. Le rôle du médecin généraliste dans le dépistage de cette pathologie est capital. L’examen clinique et l’interrogatoire sont souvent suffisants pour déterminer le mécanisme principal de l’incontinence anale. Les examens de première ligne sont l’échographie endoanale et la manométrie anorectale. Le traitement de première intention est dominé par la prise en charge du transit intestinal qui peut être entamée dans la majorité des cas sans examen complémentaire préalable et le biofeedback. En cas d’échec à ces règles simples, il faut adresser le patient chez un spécialiste car de nombreuses techniques peu invasives sont disponibles pour apporter à ces patients une bonne qualité de vie.

    Pour cela, une chaîne d’acteurs dans un parcours de soins est indispensable et où le médecin généraliste occupera une place centrale : examen clinique par le médecin généraliste, identification des examens complémentaires et recommandation auprès d’un spécialiste gastro-entérologue.

    L’objectif général de cette formation consiste en l’orientation de la prise en charge d’un patient incontinent par le médecin généraliste. Les objectifs spécifiques sont :

    • Identifier les signes évocateurs aux cabinets du médecin
    • Définir la prise en charge devant une incontinence ano-rectale : examen périnéal, traitements, examens complémentaires
    • Adresser au spécialiste si besoin et assurer le suivi
  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Hélène JANIN-MANIFICAT (chirurgien ophtalmologue)

    Intitulé formation : Prise en charge de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) en 2020 : signes, traitements et suivi

    Résumé et objectifs : La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) constitue, dans les pays industrialisés, la première cause de malvoyance chez les personnes âgées. La dégénérescence maculaire liée à l’âge est une pathologie maculaire survenant chez les sujets de plus de 50 ans, d’origine multifactorielle, génétique et acquise (tabagisme et alimentation par exemple).

    Les stades précoces (MLA) comportent des altérations de l’épithélium pigmentaire à type d’hypo- ou d’hyperpigmentation et des drusen et ne sont pas responsables d’altération importante de la fonction visuelle.

    Les stades tardifs (DMLA) correspondent aux formes exsudatives (humides ou néovasculaires) et aux formes atrophiques (sèches), responsables d’altérations sévères de la vision centrale. Selon les études, la prévalence de DMLA exsudative représente 35 à 65 % des stades tardifs.

    La prévalence croit avec l’âge pour atteindre environ 15 % de forme grave après l’âge de 80 ans.

    Les symptômes visuels de la DMLA englobent la perte de la vision centrale. Tandis que la vision périphérique (latérale) reste inchangée, avec la DMLA, on perd l’acuité de la vision en ligne droite nécessaire pour conduire, lire, reconnaître les visages et percevoir les détails.

    Il s’agit d’une pathologie chronique qui nécessite un suivi ophtalmologique long et contraignant.

    Le parcours de soins peut se définir comme l’ensemble des étapes relatives aux actions de soins réalisées autour d’un patient lors de sa maladie.

    Dans ce parcours le rôle du médecin généraliste est fondamental : dépister précocement la pathologie, conseiller et aider le patient dans son quotidien, et soutenir et accompagner le patient dans le traitement long et contraignant de la DMLA.

    L’objectif général de cette formation consiste en l’amélioration de la prise en charge et des connaissances d’un patient atteint de DMLA par le médecin généraliste. Les objectifs spécifiques sont :

    • Identifier les signes évocateurs aux cabinets du médecin généraliste
    • Adresser au spécialiste si besoin et connaître les traitements
    • Assurer le suivi des patients par le généraliste
  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Abdellah AOUIFI (anesthésiste)

    Intitulé formation : Formation aux gestes et soins d’urgence en situation sanitaire exceptionnelle telle que la pandémie COVID-19

    Résumé et objectifs : Le contexte actuel de la pandémie à SRAS COVID-19 constitue un enjeu majeur et une priorité de santé publique au vu du nombre de victimes touchées en France.

    Le virus du COVID-19 circule toujours. Pour éviter un rebond de l’épidémie, il est primordial que les cas soient rapidement identifiés et isolés. La majorité des patients atteints du COVID-19 n’ont pas besoin de soins lourds à l’hôpital. Ils sont pris en charge par leur médecin généraliste.

    La Haute Autorité de Santé a élaboré des recommandations (juillet 2020) pour rappeler les éléments du diagnostic clinique, la démarche de recours aux tests, les modalités d’interprétation des résultats et la conduite à tenir en fonction de ces derniers.

    Dans ce parcours, le rôle du médecin généraliste est fondamental : repérer les signes évocateurs de COVID-19 ou les patients asymptomatiques, établir le bon diagnostic en fonction des tests existants et coordonner la prise en charge médicale à domicile et/ou hospitalière.

    L’objectif général de cette formation consiste à porter connaissance aux praticiens des dernières recommandations concernant le COVID-19 :

    • Les éléments de diagnostic cliniques,
    • Les recours aux tests ainsi que l’interprétation des résultats,
    • La conduite à tenir dans la prise en charge.

Formations 2020 à l’Infirmerie Protestante

  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Jean-Baptiste ESTEVE (cardiologue)
    Formation DPC n° 95042000002

    Intitulé formation : L’infarctus du myocarde pour les médecins généralistes : quelle prise en charge avant et après la revascularisation ?

    Résumé et objectifs : Le Syndrome Coronaire Aigu (SCA) touche 250 000 patients par an en France. Nous sommes face à une urgence vitale, pour laquelle la revascularisation rapide permettra de rétablir une bonne perfusion du myocarde et diminuer ainsi la mortalité.

    Pour cela, une chaîne d’acteurs dans un parcours de soins est indispensable 

    Le rôle du médecin généraliste est fondamental : repérer le SCA, assurer le transport du patient, coordonner la prévention secondaire.

    L’objectif général de cette formation consiste en l’amélioration de la prise en charge d’un patient coronarien. Les objectifs spécifiques sont :

    • Identifier les signes évocateurs aux cabinets
    • Assurer la coordination avec les services d’urgence ou de la cardiologie
    • Contribuer à la prévention secondaire
  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Marie MEYERS (chirurgien ORL)
    Formation DPC n° 95042000003

    Intitulé formation : Conduite à tenir devant une tuméfaction cervicale latérale et antérieure de l’adulte et de l’enfant

    Résumé et objectifs : Les masses ou tuméfactions cervicofaciales de l’adulte et de l’enfant constituent un motif de consultation fréquent tant pour les médecins généralistes que pour les ORL.

    Dans un grand nombre de cas, le contexte clinique, la localisation de la tuméfaction, les caractères de celle-ci permettent un diagnostic sans avoir recours à des examens complémentaires sophistiqués. Dans d’autres circonstances, le diagnostic est moins aisé…

    Quels examens complémentaires demander en première intention en fonction des données de l’examen clinique ?

    Quels diagnostics garder en tête afin de ne pas errer en cas d’adénopathie de nature maligne ou infectieuse ?

    Quand adresser au chirurgien ORL ?

    L’objectif de cette soirée sera de vous présenter et d’échanger autour de cas cliniques illustrés sur les différentes étiologies des masses cervico faciales.

  • Programmation 2021 - Date à confirmer

    Intervenant : Dr Charles FIQUET (chirurgien orthopédiste)

    Intitulé formation : Le genou traumatisé chez l’enfant et l’adolescent : quelle prise en charge immédiate, quels examens demander et de quoi faut-il se méfier ?

 

Formation en simulation

L’Infirmerie Protestante forme en interne ses professionnels de santé et les praticiens, en organisant des formations en simulation.

Le caractère innovant de ces formations repose sur la réalisation d’exercices pratiques sur des mannequins « haute technologie » branchés sur ordinateurs qui parlent, respirent et simulent les véritables symptômes cardiologiques, neurologiques et respiratoires d’un patient (choc, AVC, Infarctus, arrêt cardiaque).

Ces formations en simulation permettent aux professionnels de confronter et d’exposer leur manière de faire, de tester leurs connaissances et d’améliorer la gestion d’une situation critique.

Les débriefings à l’issue de ces formations donnent l’opportunité aux praticiens d’analyser leur collaboration avec les autres membres de l’équipe, ce moment d’échange permet notamment d’améliorer la cohésion entre les professionnels de santé.

 

Informations et Inscriptions

Céline ADNETCéline ADNET, Chargée de développement

celine.adnet@infirmerie-protestante.com
/ +33 (0)7 76 82 14 95