Diabète

DiabèteLe diabète est une maladie qui touche le pancréas, un organe situé en arrière de l'estomac. Cette pathologie se caractérise par un taux élevé de sucre dans le sang de manière chronique. On distingue principalement le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1, ou diabète insulinodépendant, est une maladie auto-immune qui se déclare subitement, le plus souvent pendant l’enfance. Le pancréas de l’enfant atteint de cette forme de diabète cesse de fabriquer de l’insuline.

Or, cette hormone vitale fait office de clé ouvrant les portes des cellules du corps afin de permettre l'entrée du sucre (glucose) qui sera utilisé comme source principale d’énergie ou stocké en réserve.

Comment est-il diagnostiqué ?

Les symptômes d’un début de diabète sont un besoin fréquent d’uriner, une soif intense, de la fatigue et une perte de poids. En cas de doute, il est important de consulter le pédiatre.

Les examens indispensables au diagnostic d'un diabète de type 1 sont :

  • une prise de sang qui permet d'effectuer une mesure du taux de sucre dans le sang (glycémie) ;
  • une gazométrie (prélèvement sanguin pour analyser les gaz dans le sang) ;
  • la mesure des différents anticorps ;
  • un prélèvement d'urine (pour prévenir des signes d'hyperglycémie avec acidocétose).

Traitement

A l'heure actuelle, le diabète de type 1 ne se guérit pas. Il se traite par:

  • l'administration d'insuline : des doses d’insuline doivent être régulièrement injectées dans l’organisme de l’enfant afin de maintenir un taux de sucre équilibré (glycémie) ;
  • une alimentation équilibrée et diversifiée ;
  • une activité physique régulière.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 se rencontre surtout chez les personnes en surpoids ou obèses. S’il touche majoritairement les adultes, de plus en plus d'adolescents, voire d'enfants, sont concernés.

Leur pancréas produit de l’insuline, mais en quantité insuffisante pour couvrir les besoins de l’organisme. Or cette hormone vitale fait office de clé ouvrant les portes des cellules du corps afin de permettre l'entrée du sucre (glucose) qui sera utilisé comme source principale d’énergie. De plus, les cellules du corps deviennent résistantes à l'action de cette hormone. Cette maladie est ainsi caractérisée par un excès régulier de sucre dans le sang (hyperglycémie).

Comment est-il diagnostiqué ?

Le diagnostic est effectué par le médecin traitant qui, au moyen d'une prise de sang, vérifie le taux de sucre dans le sang.

Traitement

La prise en charge du diabète de type 2 vise à réduire la résistance des cellules à l'insuline. Une diminution de l’excès de poids et une augmentation de l’activité physique par le patient en constituent les éléments importants. Parfois, ils sont complétés par un traitement médicamenteux.

L’Infirmerie Protestante assure le suivi du patient, avec pour but de l’aider à équilibrer son taux de sucre dans le sang (glycémie), à suivre le traitement et à s'adapter à cette pathologie.

> Retour à l'endocrinologie