Arthrose de la Cheville à l'Infirmerie Protestante

Arthrose de la Cheville : Définition

Les articulations des os sont recouvertes de cartilage. Grâce à sa composition, c’est ce cartilage articulaire qui permet le glissement des surfaces osseuses les unes contre les autres et qui autorise des mouvements libres et indolores des os entre eux.

Au fil du temps, ce cartilage articulaire s’use naturellement. Cette dégradation est à l’origine de l’arthrose. Sans cette interposition du cartilage, des frottements apparaissent entre les surfaces articulaires et entraînent des inflammations.

La cheville est une articulation essentielle du corps humain : elle a un rôle capital dans l’appui au sol et la marche. Les mobilités de la cheville sont multiples : flexion ou extension plantaire (inclinaison de la pointe de pied vers le bas ou vers le haut) et inclinaisons latérales vers l’intérieur ou vers l’extérieur (varus et valgus).

L’arthrose de la cheville correspond donc à une usure mécanique du cartilage et peut entraîner gonflement, douleur et gêne à la marche.

Elle peut également être consécutive à des traumatismes (entorses graves, fractures) ou à la répétition de microtraumatismes (dans le cadre de pratique sportive par exemple).

Diagnostique de l'Arthrose de la Cheville

Les signes cliniques d’une arthrose de la cheville sont généralement les suivants :

  • Apparition de douleurs lorsqu’on mobilise sa cheville
  • Gonflement de la cheville
  • Diminution de la mobilité articulaire, raideur à la marche

Un bilan radiographique permet de poser le diagnostic d’arthrose de la cheville. Il met en évidence une épaisseur de cartilage diminuée, parfois associée à des ostéophytes ou « becs de perroquet ».

Dans un premier temps, un traitement médical sera proposé au patient (prise d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires, kinésithérapie, port de semelles, lutte contre une surcharge pondérale).

Lorsque le traitement médical ne suffit pas à soulager le patient et dans les stades les plus avancés de l’arthrose de la cheville, un traitement chirurgical doit être envisagé. La désaxation de la cheville est également une indication chirurgicale.

Chirurgie de l'Arthrose de la Cheville

Il existe différents types d’interventions chirurgicales pour l’arthrose de la cheville. Le choix se fera en fonction de différents facteurs (âge du patient, degré d’évolution de l’arthrose).

  • Le débridement articulaire
    Il s’agit d’un nettoyage de l’articulation avec l’ablation des corps étrangers, qui est indiqué dans les stades d’arthrose débutants. Ce geste se fait le plus souvent sous arthroscopie (introduction d’une caméra miniaturisée et d’instruments micro-chirurgicaux par de petites incisions).
    Cette intervention dure entre ½ heure et une heure et peut se faire en ambulatoire (sortie de l’hôpital le jour de l’intervention).
  • L’arthrodèse de cheville
    Cette intervention consiste à souder les os de l’articulation (tibia et talus) entre eux au moyen de vis et de plaques.
    L’intervention s’effectue sous arthroscopie ou de façon conventionnelle. Elle dure entre une et deux heures. La durée d’hospitalisation varie selon les cas de quelques jours à une semaine. Une période sans appui et le port d’une attelle pendant quelques mois sont souvent nécessaires à la suite de cette opération afin que la cheville soit bien maintenue pendant la période de consolidation de l’arthrodèse.
  • La prothèse de cheville ou arthroplastie
    Cette technique permet le remplacement de l’articulation de la cheville endommagée par une prothèse articulaire.
    La durée de l’opération est de une à deux heures et l’hospitalisation est comprise entre quelques jours et une semaine. L’intervention nécessite une période sans appui et une immobilisation de la cheville pendant quelques semaines (durée variable selon les conditions d’intervention).
  • L’ostéotomie supra malléolaire
    Cette intervention est indiquée pour les cas de chevilles désaxées entraînant un début d’arthrose. Elle consiste à pratiquer une coupe de l’os pour corriger la désaxation. L’os sera maintenu en position corrigée au moyen de matériel de fixation (vis, plaques, broches).
    Cette opération permet de ralentir l’évolution de l’arthrose.

> Retour à la Chirurgie Orthopédique