Formation DPC en partenariat avec le CHEM

Le DPC qu'est-ce que c'est ?

Depuis le 1er Janvier 2013, tous les professionnels de santé, quels que soient leur mode d’exercice (hospitalier, libéral, salarié..) doivent obligatoirement, une fois tous les trois ans, participer à un programme collectif de Développement Professionnels Continus (DPC).

Le DPC vise à analyser la pratique des professionnels de santé et leur permet d’acquérir ou d’approfondir des connaissances et compétences.

Formations DPC à l'Infirmerie Protestante

Formations DPCL’Infirmerie Protestante a tout d’abord collaboré avec le CHEM pour former ses praticiens en interne par des formations en simulation.
L’établissement souhaite désormais former les libéraux du secteur dans la région lyonnaise quelque soit leur mode d’exercice en organisant des formations habilitées DPC. Ces formations seront dispensées par des médecins spécialistes de l’Infirmerie Protestante en collaboration avec des formateurs du CHEM.

Ces formations continues habilitées DPC sont l’opportunité de préparer les praticiens à des situations critiques susceptibles de se produire et ainsi d’améliorer la sécurité et la qualité des soins. Elles permettent aux professionnels de santé d’actualiser leurs connaissances, de mieux connaître les parcours de soins innovants et d’échanger sur les difficultés rencontrées lors de certaines prises en charge.

Modalités de financement

Les modalités de financement du DPC sont variables :

  • pour les professionnels libéraux et ceux exerçant dans les centres de santé conventionnés : Le financement est géré par l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC). Il provient de l’Assurance-maladie et, pour les médecins, d’une partie de la taxe prélevée sur l’industrie des produits de santé ;
  • pour les professionnels hospitaliers et les autres salariés : Les financements proviennent de l’employeur et sont gérés par lui-même ou par un organisme paritaire collecteur agréé (Opca). L’industrie pharmaceutique apporte également sa contribution au DPC des médecins hospitaliers.

Participer à une formation DPC

Programme des formations

Le calendrier des prochaines formations :

  • Jeudi 18 octobre 2018

    > Docteur Durand - Rythmologue

    Formation : Prise en charge de l’Arythmie Complète par Fibrillation Auriculaire en 2018 :
    recommandations et nouveautés.

    RhythmologieLa fibrillation auriculaire est une pathologie très fréquente et le trouble du rythme cardiaque le plus courant. Elle touche environ 1% de la population. Bien que souvent bénigne, elle peut être responsable d’une morbidité importante par accident vasculaire cérébral et insuffisance cardiaque. Elle génère également une forte hospitalisation.

    Il est donc important de la dépister et de connaître les facteurs aggravants qui vont guider le traitement. La base sera le traitement anticoagulant, puis selon le type d’arythmie et son ancienneté, le traitement antiarythmique et les procédures d’ablation.

    Les techniques d’ablation ont beaucoup progressé ces dernières années avec les connaissances sur les mécanismes des arythmies et les nouvelles cartographies du cœur en 3D.

    Enfin, si le traitement anticoagulant est contre indiqué du fait d’un risque hémorragique important, nous pouvons envisager chez les patients à risque embolique également important, une fermeture percutanée de l’auricule gauche.

    > Plus d'informations sur la formation du jeudi 18 octobre 2018

  • Jeudi 22 novembre 2018

    > Docteur Al Samman - Chirurgien digestif

    Formation : L’obésité : quels enjeux, quelles solutions ?

    Obésité, les enjeux et solutions30% des adultes en France sont en surpoids : l’obésité, enjeu de santé publique est une réelle épidémie mondiale. Il en résulte une surmortalité de 50 à 80 %, surtout de nature cardiovasculaire.
    Et vous en cabinet, combien en voyez vous en consultation ?

    Que ce soit pour un diabète, une HTA, des troubles du sommeil, des arthralgies : le surpoids est la première cause à traiter. Souvent honteux, les patients n’abordent pas directement la problématique. Le médecin traitant leur sera d’une aide précieuse en abordant le sujet, en leur proposant des pistes de prises en charge et en les adressant aux bons réseaux.

    La chirurgie peut être une solution, mais ne doit être envisagée qu’après une longue démarche pluridisciplinaire et selon des critères précis d’inclusion.

    Cette formation ludique et interactive reprendra la problématique de l’obésité au sens large sous l’angle du médecin traitant.

    > Plus d'informations sur la formation du jeudi 22 novembre 2018

  • Jeudi 17 janvier 2019

    > Docteur Debette - Chirurgien orthopédique

    Formation : Hallux valgus, traitements d’hier, d’aujourd’hui et de demain

    Hallux valgusL’hallux valgus est une pathologie fréquente, qui touche au domaine fonctionnel, mais aussi au domaine esthétique et à la perception du corps.

    Si certains patients attendent qu’il soit trop tard pour consulter un orthopédiste du fait de la mauvaise réputation de la chirurgie d’hier, d’autres au contraire sont prêts à tout subir pour corriger une déformation parfois minime.

    Où se positionner en tant que médecin généraliste pour bien orienter nos patients? Quels conseils donner au cabinet? Quels sont aujourd’hui les moyens thérapeutiques et qu’en attendre pour l’avenir ? Cette soirée entre médecins généralistes et orthopédistes sera l’occasion d’échanger autour de cas concrets du quotidien.

    > Plus d'informations sur la formation du Jeudi 17 janvier 2019

  • Jeudi 21 mars 2019

    > Dr LAPEZE Joël - Chirurgien Cardiaque

    Formation : Prise en charge de l’aorte en 2019 :
    de la racine aortique aux iliaques, de l’urgence extrême au suivi à long terme

    aorte abdominaleL’incidence des anévrysmes aortiques abdominaux en France est de 15/100000, celle de la dissection aortique de 3/100 000 habitants.
    La pathologie aortique, le plus souvent asymptomatique jusqu’à l’événement aigu grave, est pourvoyeuse d’une morbi-mortalité importante si elle est décelée tardivement.

    Il est donc important de traiter les facteurs favorisant sa survenue, de la dépister et de connaître les principes du traitement médicochirurgical permettant d’améliorer la survie de nos patients.
    Les techniques chirurgicales ont progressé ces dernières années notamment avec l’avènement du traitement endovasculaire d’une grande partie des localisations anévrysmales.

    Mais l’amélioration pronostique est liée en grande partie à la prévention de survenue de l’événement aigu grave (rupture, dissection), au dépistage en imagerie diagnostique, et au traitement des facteurs de risque cardiovasculaire.

    Chirurgiens cardio-vasculaires et généralistes échangeront le temps d’une soirée conviviale autour de cette pathologie.

  • Jeudi 11 avril 2019

    > Dr ESTEVE Jean-Bapiste - Cardiologue

    Formation : L’infarctus du myocarde : quelle prise en charge avant, et comment aborder l’après revascularisation ?

    infarctus miocardeLe Syndrome Coronaire Aigu (SCA), avec ou sans sus décalage du segment ST, touche 250 000 patients par an en France. Il est dû à une obstruction plus ou moins complète d’une artère coronaire. Nous sommes face à une urgence vitale, pour laquelle la revascularisation rapide permettra de rétablir une bonne perfusion du myocarde et diminuer ainsi la mortalité.

    Au décours, la prévention secondaire avec un contrôle optimal des facteurs de risque cardio vasculaire, mais également une bonne qualité des règles de vie permettra d’améliorer la survie de façon spectaculaire.

    Sur quels éléments peut on se fier en cabinet de médecine générale pour porter un diagnostic précoce, et quelles sont les solutions pour assurer une prise en charge rapide et efficace ?

    Quelles thérapeutiques et quels conseils au décours de l’hospitalisation le médecin généraliste peut-il exercer pour améliorer l’espérance de vie, dépister les récidives et permettre au patient d’appréhender l’avenir le plus sereinement possible ?

    Cette soirée permettra d’échanger entre cardiologues et médecins généralistes autour de ces questions, illustrées par des cas concrets du quotidien.

  • Jeudi 23 mai 2019

    > Dr TERRIER Charlotte - Chirurgien Gynécologue

    Formation : Prise en charge des méno-métrorragies en médecine générale

    Saignements uterins1 femme sur 5 souffre de saignements utérins anormaux. Ce problème est un motif de consultation très fréquent et est souvent un phénomène sans conséquence (fibromes, polypes) mais il peut aussi révéler des problèmes sous-jacents et être le témoin d’une pathologie plus sérieuse comme le cancer de l’endomètre.

    Le plus souvent bénin, ils peuvent avoir un grand retentissement sur la qualité de vie... et sur le couple !

    En tant que généraliste, quel bilan paraclinique réaliser, quel traitement proposer en première intention et quand adresser au chirurgien gynécologique. L’objectif de cette soirée est de faire le tour de toutes les pathologies (de l’adénomyose au polype en passant par les troubles fonctionnels et le cancer) et de discuter des traitements de première intention, le plus souvent très simples et efficaces. Nous aborderons sous la forme de films les techniques chirurgicales et d’examens comme l’hystéroscopie. Nous en profiterons pour vous proposer un atelier de pose de stérilets et d’implants.

    Le but étant de passer un moment formateur, pratique et convivial....

Déroulement de la soirée

19h45 - 22h45
buffet à 19h15
+ 1 heure de non-présentiel
Infirmerie Protestante
1,3 Chemin du penthod
69300 Caluire-et-Cuire
Métro Cuire Parking gratuit au sein de l’Infirmerie Protestante

 

 

> Tout savoir sur le CHEM et ses formations

Formation en simulation

DPCL’Infirmerie Protestante collabore avec le Collège des Hautes Etudes en Médecine (CHEM) pour former ses praticiens en interne en organisant des formations en simulation.

Le caractère innovant de ces formations repose sur la réalisation d’exercices pratiques sur des mannequins « haute technologie » branchés sur ordinateurs qui parlent, respirent et simulent les véritables symptômes cardiologiques, neurologiques et respiratoires d’un patient (choc, AVC, Infarctus, arrêt cardiaque).

Ces formations en simulation permettent aux professionnels de confronter et d’exposer leur manière de faire, de tester leurs connaissances et d’améliorer la gestion d’une situation critique.

Les débriefings à l’issue de ces formations donnent l’opportunité aux praticiens d’analyser leur collaboration avec les autres membres de l’équipe, ce moment d’échange permet notamment d’améliorer la cohésion entre les professionnels de santé.