Unité d'Urgence Douleur Thoracique

Unité d'Urgence Douleur Thoracique

La douleur thoracique

L’une des difficultés principales en cardiologie reste le diagnostic et l’évaluation pronostique d’un patient ayant une douleur thoracique. Ce symptôme peut en effet correspondre à un grand nombre de causes dont le pronostic et le traitement sont très variables.

L’intérêt d’une unité d’Urgence de la Douleur Thoracique

  • Améliorer la prise en charge des urgences coronariennes en réduisant le délai entre l’apparition des symptômes, le diagnostic et le traitement.
  • Poser un diagnostic immédiat des autres causes de douleurs thoraciques mettant en jeu le pronostic vital : dissection aortique, embolie pulmonaire, pneumothorax.
  • Permettre un accès direct à un service spécialisé.
  • Réunir l’ensemble du plateau technique dans une unité de lieu : ECG, échocardiographie, scanner, salles d’épreuve d’effort, d’échocardiographie d’effort, coronarographie...
  • Réduire le coût de la prise en charge, sans hospitalisation inutile.

L’unité d’Urgence Douleur Thoracique à L’Infirmerie Protestante

A partir du 21 septembre 2015, une unité de douleur thoracique à l’Infirmerie Protestante accueille 24h/24h et 7j/7j, des personnes présentant ou ayant présenté récemment une symptomatologie douloureuse thoracique.
Ces patients peuvent être amenés par le SAMU, adressés par leur médecin généraliste, SOS médecins, un cardiologue de ville ou encore se présenter spontanément. A leur arrivée, ils bénéficient d’une consultation spécialisée par un cardiologue, d’une prise de sang, d’un électrocardiogramme et d’une échographie cardiaque.
Cette structure est située à proximité des soins intensifs de cardiologie au 3ème étage de la clinique (service 3B).
La surveillance des patients est assurée par le cardiologue des soins intensifs et une infirmière spécialisée en cardiologie. Les patients admis dans l’Unité de Douleur Thoracique pour leur bilan sont pris en charge par l’Assurance Maladie sans dépassement d’honoraires, les cardiologues étant conventionnés en secteur 1.

Organisation de la prise en charge

  1. Admission directe dans l’UDT (avec de préférence un contact téléphonique médical au préalable), du patient souffrant ou ayant souffert d’une douleur thoracique, pour laquelle une pathologie cardiovasculaire est suspectée.
  2. Mise en observation et surveillance monitorée du patient.
  3. Interrogatoire et examen clinique rigoureux par un cardiologue.
  4. Réalisation d’un ECG, d’un bilan biologique médical avec dosage des marqueurs biochimiques du syndrome coronarien aigu (troponines hypersensibles). Ce dosage peut être répété à H+3 si besoin.
  5. Réalisation systématique d’une échocardiographie doppler.
    • Selon l’orientation diagnostique, réalisation dans un délai très court :
    • d’une épreuve d’effort (salles d’effort directement attenante à l’UDT),
    • d’une échographie de stress (salle directement attenante à l’UDT),
    • d’un angioscanner thoracique ou d’un scanner coronaire,
    • d’un examen endoscopique gastrique.
  6. A l’issue de ce bilan et selon l’orientation diagnostique, les patients :
    • quittent la clinique avec un courrier médical détaillé et éventuellement un traitement adapté si besoin,
    • ou sont hospitalisés pour d’autres examens complémentaires (coronarographie…) ou pour traitement.
Contenu modifié le 06/07/2016