Chirurgie bariatrique : 3 interventions qui changent la vie des patients

L’anneau gastrique ajustable

COMMENT ?

Cette intervention réalisée sous cœlioscopie, possiblement en ambulatoire, permet de mettre en place un anneau modulable en taille autour du haut de l’estomac. Une injection de liquide dans une chambre placée sous la peau, permet ensuite de faire varier l’efficacité de cet anneau. Le principe est de déclencher un signal de l’estomac vers le cerveau afin d’indiquer une satiété précoce. Ainsi, le patient a l’impression d’être rassasié alors qu’il n’a que très peu mangé.

POUR QUI ?

Cette intervention est retenue en cas d’hyperphagie - patient mangeant de grosses portions -. Il s’agit d’une technique réversible appropriée pour les IMC entre 35kg/m² et 45kg/m².

Anneau gastrique ajustable

La gastrectomie longitudinale ou «Sleeve Gastrectomy »

COMMENT ?

Cette intervention irreversible consiste à retirer la grosse tubérosité de l’estomac qui a habituellement le rôle de réservoir. Cette ré- duction d’environ 2/3 du volume total de l’estomac entraine la suppression de certaines cellules gastriques qui sécrètent une hormone de la faim : la « Ghréline ». Cette intervention nécessite une supplémentation vitaminique pendant au moins 6 mois.

POUR QUI ?

Les patients concernés sont atteints d’hyperphagie ou confrontés à une sensation de faim perma- nente.

gastrectomie longitudinale

Le by-pass gastrique

COMMENT ?

Cette intervention irré- versible, restrictive et malabsorptive permet de réduire le volume de l’estomac (gastroplastie) et de modifier le parcours des aliments par court-circuit gastrique via une anse directement branchée sur l’intestin grêle. Plus l’anse alimentaire est longue, plus la malabsorption est importante. Très efficace, cette intervention réalisée sous cœlioscopie est la plus lourde et la plus risquée des 3 et nécessite une supplémentation vitaminique à vie !

POUR QUI ?

Cette technique chirurgicale se destine aux patients atteints d’obésité sévère et/ou avec comorbidités associées, ainsi qu’aux « sweet-eaters » - patients attirés par les sucreries et sujets aux grignotages -.

by-pass gastrique

Contenu modifié le 26/07/2017